Présentation

Série Adoption

La présentation ou "l'intégration" est le nom qu'on donne à la cérémonie de rencontre d'un rat avec un ou plusieurs autre(s) avec le(s)quel(s) il est destiné à vivre.

Si l'on ne prend pas de précautions lors de l'introduction d'un nouveau rat, celui-ci risque d'être perçu comme un intrus, et attaqué pour défendre le territoire contre l'invasion.

Sommaire

Comprendre les réactions face à l'intrus

Il y a des variables qui affectent l'agression vers des intrus.

Le rôle de l'odeur
Lorsque deux rats font connaissance, ils échangent des informations (essentiellement par leur odeur les rats étant myopes), un individu aux odeurs inconnues sera donc reconnu comme un intrus.
Le territoire
Les rats tendent à être plus agressifs envers des étrangers sur leur territoire, d'ailleurs le résident émerge toujours en dominant. En revanche, lorsque deux rats étrangers se rencontrent dans un secteur neutre, les rapports de dominance sont imprévisibles.
Possibilité de fuite
L'âge des rats
De jeunes rats ne poseront pas ou peu de problèmes pour intégrer un nouveau membre. Cependant, dès l'adolescence, les mâles résidents ont tendance à attaquer les intrus beaucoup plus facilement.
La sociabilisation passée
Les rats qui ont été socialement bien élevés ne tolèrent pas les rats qui manquent d'une expérience sociale semblable et cela peut devenir très violent. Les rats n'ayant pas l'éducation sociale propre à leurs espèces ne répondent pas convenablement aux signaux vocaux et posturaux des résidants et ne produisent pas les signaux appropriés.
La présence de femelles
L'agression entre les rats mâle est augmentée en présence des femelles. Un rat mâle attaque les autres à une fréquence beaucoup plus élevée après avoir senti une femelle en chaleurs.
La présence de bébés chez les résidents
La présence de bébés augmente la fréquence des attaques par les résidents.
Rats qui dominent le nouveau
Mâle énervé face au nouveau

Les intrus n'attaquent pas les rats résidents mais défendent leurs têtes. En dépit des efforts de tout rat qui se défent, les attaques des rats dominants d'une colonie sont fréquemment efficaces (morsures importantes) voir mortelles.

Les rats intrus sous trop grand stress développent des pathologies gastro-intestinales peu après avoir été attaqué par d'autres rats. Et ne se nourrissent pas ou peu les premières heures.


Faire une intégration réussie

Le terrain neutre

Il faut faire particulièrement attention en ce qui concerne le choix de l'endroit.

Il faut en effet absolument que cette présentation se déroule en terrain neutre, c'est à dire sur un terrain ne comportant aucune odeur appartenant à l'un des individus présents. Choisissez pour cela une pièce inaccessible aux rats résidents en temps normal, un lit, un canapé, ou plus simplement une baignoire.


Généralement, s'ils sont du même sexe, deux rats en terrain neutre et ne se connaissant pas vont tout d'abord commencer par s'ignorer. Mais tout dépend évidemment de leur âge: deux jeunes rats s'intéresseront l'un à l'autre tandis qu'un rat un peu plus âgé pourra rester indifférent face à un jeune (toujours sur terrain neutre).

Après plusieurs présentations en terrain neutre, si tout se passe bien et qu'il n'y a pas de signes d'agressivité (voir plus bas) on peut passer à l'étape suivante : mettre les rats dans une même cage. Pour que la manoeuvre soit réussie, la cage doit être soigneusement nettoyée afin d'enlever toute odeur (en plus du nettoyant habituel, vous pouvez utiliser du vinaigre, en prenant toujours bien soin de tout rincer), et son aménagement revu si un des rats y a déjà vécu. Aucun des rats ne doit se sentir sur son propre territoire.

Méthodes de manipulation humaines pour faciliter l'intégration

Frotter l'intrus avec la litière souillée de la colonie
Une colonie aurait une odeur spécifique acquise par le contact mutuel avec l'urine et les résidus des membres de la colonie. Ainsi tout rat présentant cette odeur spécifique par une méthode de manipulation de notre part, aurait plus de chances d'être intégré. Pourtant tous les rats ne sont pas dupes car ils se basent également sur l'odeur individuelle.
Habiter les individus à leur odeur mutuelle
En mettant les cages côte à côte pendant plusieurs jours ou semaines. Mais il est également possible d'inverser régulièrement les individus de cage.

La mise en place de la hiérarchie

Dans ce lieu qui deviendra le territoire partagé du groupe, la hiérarchie se mettra en place.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes